dimanche 3 mars 2013

Brèves de RER


Dans l'escalator, je suis pressée, une grosse dame tient sa gauche au lieu de sa droite. Elle se pose là comme une barrière sur mon passage. Moi: «excusez-moi?» elle monte deux marches avec difficulté et sa chaussure droite reste sur la première marche. Je pouffe: «Cendrillon!», je sais c'est con, mais le contraste entre la dame et la princesse m'amuse, et je suis une fille primitive qui ne dépassera jamais la période archaïque et cruelle des contes de fées (cf mes précédents articles). Elle m'aboie de ramasser sa pantoufle. Moi qui ne saisit pas sa panique je ne dis rien mais je pense: « niet, trop dégeu! ». Elle est trop grosse et ne peut pas bouger, descendre simplement son pied pour y reglisser la chaussure, alors j'ai pitié et on se rencontre à mi-chemin, moi qui lui tend finalement sa ballerine et elle qui essaie au moins. Et je n'ai pas du tout gagné de temps à vouloir la faire bouger. C'est son sac qui était trop lourd, dit-elle, bizarrement elle ne m'engueule plus, et elle ne pouvait pas atteindre la chaussure, je dis quelque chose, je ne sais plus quoi et je reprends ma route...

Clochard céleste

Sortie du monoprix de la station de RER de Châtelet, un SDF me demande gentiment 50 cts, et j'ai 50 cts alors je lui donne. Il me demande alors comme pour me donner quelque chose en échange: « quel est ton signe?», j'allais chercher une excuse pour ne pas le donner, mais je me demande soudain pourquoi et je dis « cancer », « le cancer c'est le signe des noirs, des noirs, et ceux qui habitent en Asie, les ... » moi: « les asiatiques » lui: « oui, tu connais des noirs et des asiatiques? », moi: « oui! », lui: « ce sont tes amis? », moi: « oui », lui « bin voilà... » et sur ces paroles mystérieuses m'ouvre la voix pour que je continue mon chemin.



Cruella couture


Je suis méchante
 Il pleige ou il nleut, j'ai acheté des gâteaux à la pâtisserie, et je me trimballe la grosse boite sous la pleige et nluie, ainsi qu'un sac de voyage, vu que le tea-time va se prolonger jusqu'au lendemain. C'est dimanche et il y a de la place partout dans le RER, alors j'installe la boite en face de moi. Il y a encore de la place partout quand on arrive à Luxembourg, mais bizarrement dans le booth deux autres femmes se sont installées, parfois les femmes se collent aux autres femmes, et c'est peut-être parce qu'elles se disent qu'un gros lourd a moins de chance de venir les embêter. Donc une jeune-fille monte et elle veut la place de mes gâteaux, je lui dis: « je ne peux pas les prendre sur mes genoux, et il y a de la place partout ailleurs », elle dit pardon et s'en va. La femme qui lisait, celle qui est à côté de mes gâteaux lève la tête me regarde et dit « ah bon? », et je lui dis « bah oui! » et elle se replonge dans sa lecture.

2 commentaires:

  1. Je te suis sur Twitter depuis une éternité et ne viens ici que rarement. Quelle erreur ! Je m'abonne, ça m'apprendra.

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...